Que savez-vous de vos certitudes ?

Nous avons vu que les pensées automatiques n'apparaissent pas comme par magie. Elles sont les fruits de nos certitudes. (Cf. Comment votre cerveau réagit avant de passer à l'action ?) Plus nos certitudes sont négatives, plus nos pensées automatiques le seront aussi.


Comment nos croyances peuvent-elles exercer autant d'influence ?


Nous entretenons des croyances sur nous -mêmes et nos proches. Elles forment un prisme à travers lequel nous voyons les expériences qui nous vivons.


Les psychologues distinguent trois types de croyances :

• Perception de soi (Qui je suis)

• Perception d'autrui (et leur comportement envers moi)

• Perception de l'avenir (ce qui m'attend, le bon comme le mauvais)


Ces trois types de croyances forgent nos identités individuelles. Ainsi, pour une même situation, les pensées, les émotions et les actions peuvent différer grandement d'une personne à l'autre.



Que savez-vous de vos certitudes ? | Calmel Sandrine Coaching | Oser être soi

Les certitudes en action

Voici quelques croyances négatives courantes :

Les croyances sur soi-même

• Je n'y arriverai pas

• Je dois faire plaisir pour qu'on m'aime

• Je dois toujours être d'accord pour qu'on m'aime

• Je ne serai jamais à la hauteur

• Je ne suis pas aussi intelligente que les autres


Les croyances sur autrui

• Mes proches vont me laisser tomber

• Personne ne m'aimera si je n'ai pas un beau corps musclé

• Je me soucie de ce que les autres pensent / disent


Les croyances sur la vie

• Nous avions dans un monde dangereux

• Tout est difficile

• La vie est injuste

• Notre civilisation va s'effondrer et moi aussi


Certitudes et pensées automatiques

En quoi les certitudes diffèrent-elles des pensées négatives automatiques ?


A première vue, elles se confondent.

Toutefois, vous portez vos certitudes en vous depuis des années et vous les renforcez inconsciemment au fil du temps. Pour les reconnaitre, il vous faut creuser profondément, jusqu'à l'origine de cette certitude.


Les pensées automatiques vont et viennent Elles défilent sans que nous puissions vraiment les retenir et nous font parfois nous sentir mal.


Nos certitudes ont des effets plus néfastes. Elles peuvent engendrer :

• Manque de confiance en soi

• Dépression

• Anxiété

• Difficulté à faire confiance aux autres

• Sentiment d'être inadapté

• Agressivité




LIBÉREZ-VOUS DE VOS CROYANCES LIMITANTES !



"Je ne suis pas capable" : ça vous rappelle quelqu'un ?

Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises croyances. Ce n'est jamais tout blanc ou tout noir comme on a tendance à le croire. On peut toutefois parler de croyances adaptatives (croyances ressources) et non adaptatives (croyances limitantes).


Adaptation

"Je peux y arriver, si j'y mets toute mon énergie et mon mental !" Ces réflexions nous aident à vivre mieux et prospérer. Elles sont rationnelles et conduisent à des réactions équilibrées.


Non adaptation

"Je n'ai aucune volonté ; pas étonnant que je n'arrive pas à faire de régime !" Ces réflexions amènent des pensées, des émotions et des comportements négatifs. Elles découlent de convictions erronées


Voyons quelques exemples.

SITUATION | 2 personnes se rendent compte que l'heure de leur entrainement sportif est passée.

PERSONNE A

Certitude | J'ai toujours été d'une grosse paresse

Pensée | Evidemment, j'ai loupé l'heure de mon entrainement Ça ne m'étonne pas de moi ! Je suis toujours en retard

• Sentiment | Déception, épuisement

Comportement | Abandonne son programme d'entrainement

PERSONNE B

Certitude | J'en suis capable

Pensée | Ça vaut le coup d'essayer... C'est toujours mieux que de compter devant la télé

Sentiment | Curiosité, enthousiasme

Comportement | S'entraine pendant le temps restant, configure un rappel pour ne pas rater la séance suivante


→ La situation est la même, mais les certitudes non adaptatives de la personne A ont déclenché des pensées, sentiments et comportements négatifs.



A RETENIR

• Nos certitudes ne sont pas innées ; nous les avons acquises

• Nos certitudes se développent généralement durant l'enfance, ou à l'âge adulte à la suite d'épisodes traumatisants ou stressants

• Nous avons naturellement tendance à ignorer les informations allant à l'encontre de nos certitudes, en trouvant des arguments qui réfutent les autres croyances

• Nos croyances non adaptatives nous semblent sensées mais ne le sont pas forcément

Nos certitudes, ancrées en nous depuis si longtemps, paraissent inébranlables. Toutefois, il est POSSIBLE de les changer.



Identifier ses certitudes

Vous pouvez repérer vos certitudes en utilisant la méthode ET ALORS ?


Méthode Et alors ? | Comment procéder ?

Première étape

Lorsque vous avez une pensée négative, demandez-vous : "ET ALORS ? Si c'est vrai, qu'est-ce que ça dit de moi ?"


Deuxième étape

Posez-vous cette même question jusqu'à ce que vous mettiez le doigt sur votre certitude.


EXEMPLE | Laure laisse tomber la salle de sport. Elle est frustrée parce qu'elle arrive à peine à répéter 10 fois un mouvement sans pause, alors que ça semble facile pour les autres.

Pensée automatique | "Je suis la seule qui n'arrive pas à terminer un entrainement intense"

"ET ALORS ? Si c'est vrai, qu'est-ce que ça dit de moi ?"

"Je suis la plus débutante du groupe"

"ET ALORS ? Si c'est vrai, qu'est-ce que ça dit de moi ?"

"Personne ne me respecte parce que je ne suis ni forte, ni douée"

"ET ALORS ? Si c'est vrai, qu'est-ce que ça dit de moi ?"

"Je suis nulle"


Repérer nos certitudes est essentiel pour plusieurs raisons :

• Cela nous aide à établir un lien entre nos croyances et nos émotions

• Cela nous permet de prendre du recul et voir la situation d'un autre oeil

• Cela nous aide à voir le bon côté des choses plutôt que le mauvais.



<