Réinventez votre couple

Dernière mise à jour : 16 mars

SE RENCONTRER ET S’UNIR, RIEN DE PLUS FACILE ; DEMEURER ENSEMBLE ET VIVRE EN PAIX, VOILÀ LE DIFFICILE. » CONFUCIUS

Lorsque l’état de l’amour naissant s’éteint doucement, on a du mal à transformer cette relation d’amoureux à une relation d’amour construit, épanouissant. On retrouve une vérité simple : nous avons du mal à vivre ensemble.



Réinventez votre couple


L’homme est un animal social, et pourtant ce n’est pas pour rien que la citation de Sartre « "l’enfer c’est les autres" est devenue célèbre… Pourtant, dès lors que les couples que j'accompagne comprennent comment « "INVENTER" leur couple, le Construire à leur unique manière, et qu’ils voient la beauté du chemin, comme un apprentissage, alors l’amour revient.


L’imagination est la plus sûre valeur d’un couple

"L’imagination est la plus sûre valeur d’un couple" écrit Philippe Brenot, dans son livre« "Inventer le couple".

Nous n’avons pas toujours, et même rarement un modèle réaliste du couple auquel nous référer. Nous ne voulons pas tomber dans les problèmes de nos amis et nos parents, ni dans la distribution des rôles de la génération précédente. L’inventivité est là pour créer un couple qui vous convienne, avec ses rôles dans lesquels vous vous sentez bien, ses partages propres à votre couple, ses initiatives originales et bien d’autres choses… Pour être heureux ensemble, tout passe par l’inventivité. C’est peut être dit avec un peu d’exagération, mais il est vrai cependant qu’à chaque tension, on peut inventer une réponse, à réajusterer si elle ne convient pas ou plus.

NE VISEZ PAS L’ÉGALITÉ, VISEZ LE PARTAGE

Donner sans compter, vraiment ?

Durant la phase passionnelle, on n’a que faire de ce que l’on donne, et le plaisir de l’autre à le recevoir est pour nous une rétribution mille fois suffisante à nos efforts. Cependant, les habitudes aidant, on oublie de manifester le plaisir que l’on a à recevoir les attentions ou les efforts de l’autre. Ces échanges perdent leur saveur et notre désir d’égalité prend le dessus. C’est là que l’on commence à se reprocher (ou s’en vouloir à demi-mot) de ne pas faire autant d’efforts pour financer le foyer, de faire trop peu de tâches ménagères, de mobiliser la télévision ou la couverture. A la moindre goutte on risque que le vase déborde, en liste infinie de reproches ou en claquements de porte.


"La tenue d’une comptabilité ouverte ou cachée tue plus facilement le couple que tout autre moyen" Philippe Brenot.

Cependant, je vous dédouane de toute culpabilité, on ne peut nous critiquer dans cette phase de pouvoir, car notre réflexe est de défendre notre vision du monde, d’y croire, et de vouloir la faire respecter. Pourtant, elle est la pierre angulaire des problèmes de la phase 3 du couple : la phase de confrontations. Il est tout à fait normal de traverser cette phase, l’important étant justement de la TRAVERSER et non d’y stagner (comme plus de la moitié des couples !).


N'hésitez à me demander un accompagnement SECRET DE COUPLES pour vous aider à vous remettre en mouvement et vous acheminer vers une relation de couple connecté et épanoui.




A deux, optimiser plaisir et déplaisir

Plutôt que d’essayer vainement d’équilibrer à 50/50, optimisez vos plaisirs et déplaisirs : Pourquoi ne ferait-il/elle pas la vaisselle à chaque fois si cela ne le/la dérange pas ? Et laissez le/la faire à sa manière. Même si vous trouvez que sa manière n’est pas optimale, efficiente, économe… Peut-être qu’avec un peu d’habitude vous pouvez facilement gérer les abonnements administratifs qui le/la mettent dans une telle tension. Profitez à fond de la chance que vous avez d’être deux pour faire face aux missions de la vie, et acceptez une seule idée : chacun a sa manière de faire, c’est en voulant calquer votre modèle à l’autre que les couples se perdent.


Réinventez votre façon de voir les choses, il est possible que vous vous sentiez « relégué à un territoire (la lessive, l’argent, les sorties d’école etc.…), par les conventions sociales, vos habitudes ou parce que votre conjoint ne sait pas le faire. Donc laissez lui faire, il/elle apprendra, mais ne faites par tout tout seul, sous prétexte que vous savez mieux faire.

Invitez l’autre dans vos territoires, montrez de l’intérêt pour les siens. Peut-être que vous aurez ensemble des fous rire quand vous aiderez votre partenaire qui galère avec l’imprimante ou la tondeuse, ou qu’il/elle trouvera une bonne solution pour faciliter des choses qui vous fatiguent depuis des mois ! Ne vous laissez plus mutuellement seul face à des taches qui vous déplaisent, faites front commun et acceptez que chacun fasse à SA manière.

NE VISEZ PAS LE CONFORT, VISEZ L’INITIATIVE

Il y a deux sources de satisfaction : l’intensité et le confort. Si l’amour naissant tient de l’intensité, celle-ci ne doit pas s’effacer complètement au profit du confort, au risque d’en arriver à l’ennui et à ce que les partenaires tombent malgré eux amoureux d’une autre personne. Il vous faut renouer avec la phase active de l’état amoureux ou les initiatives sont fréquentes et où l’on se sent capable de décrocher la lune pour l’autre.

Faire des gestes pour vous faire mutuellement plaisir

L’attitude passive éteint la tension du couple à petit feu, et moins la tension est présente, moins il sera naturel pour vous de faire des gestes l’un envers l’autre, et le cercle vicieux se referme dans la routine. Tous les gestes pour faire plaisir à l’autre sont suivis d’émotion, et donc de mouvement dans la dynamique de votre couple. Cela peut être n’importe quoi, proposer un voyage, une sortie, mais aussi simplement offrir un thé, un geste de tendresse, une proposition qui sort de l’ordinaire, ou juste acheter des mandarines plutôt que des clémentines parce que vous savez qu’il/elle les préfère. Rappelez-vous que vous connaissez très bien votre partenaire, vous êtes très bien placé pour être expert dans l’Art de lui faire plaisir ! Plus vous le ferez souvent, plus cela redeviendra naturel et sans effort.


Si vous êtes perdus...

Informez le/la explicitement sur la façon dont vous vous faite plaisir et guettez et/ou demandez-lui comment lui/elle s’y prend. Cette volonté s’inscrit dans une démarche globale de communication, mais implique aussi de vous faire plaisir à vous-même. Soyez attentif à partager vos besoins, vos plaisirs attendus avec votre partenaire. «


"J’ai proposé à ma collègue de se promener sur les quais entre midi et deux, ça m’a fait super plaisir, j’adorerai y retourner avec toi ce week-end, flâner au bord de l’eau, ce serait encore mieux avec toi !". En vous faisant vous-même plaisir vous vous faites du bien, et vous lui faites le magnifique cadeau d’opportunités faciles de vous faire plaisir sans risquer de manquer son coup.


Adapter vos attentes

Savez-vous vous-même ou il/elle pourrait viser pour vous faire plaisir ? Est-ce qu’il/elle peut réellement répondre à vos attentes ? Si vous attendez depuis des années qu’il/elle prenne les devant pour partir en voyage par exemple, demandez-vous si vous vous adressez à la bonne personne… On peut être bien avec une personne sans partager tous nos centres d’intérêt, et je n’ai d’ailleurs rencontré aucun couple ou tous les intérêts soient communs.


Il/elle ne réalise pas mes rêves.

Peut-être que dans l’immédiat vous ne pouvez pas attendre ça de lui. Dans ce cas, ne lui faites pas porter la responsabilité de ne pas réaliser vos rêves. Vous êtes libres de partir en voyage avec votre sœur ou un ami, de vous organiser pour que la gestion de la famille soit possible pour votre conjoint pendant cette période, et de proposer à votre partenaire quelque chose qui soit plus accessible pour lui.


Gérer les tentatives manquées

Ne passez pas des années à recevoir des parfums/des caresses que vous n’aimez pas, ou tout autre tentative manquée. Pour vous sortir de ce genre de situation sans rejeter le geste et blesser votre partenaire, n’attendez pas qu’il/elle détecte des indices subtils. Aider la/le simplement à viser juste… Un simple "tu sais ce qui me ferait plaisir ? Une huile hydratante de telle marque. Je sais, c’est vraiment cher, mais tu sais je ne porte plus de parfum, et ça me fait beaucoup plus envie » est beaucoup plus efficace. Ça marche aussi pour les demandes plus originales, bien sûr !


Oublier l’implicite

Si vous pratiquez déjà ce genre de choses et que cela vous semble une évidence, peut être que le problème est plutôt dans la façon d’échanger ces attentions. Une attitude ouverte à reconnaitre les plus petites gestes et à ne pas oublier de manifester votre plaisir, voire de remercier votre partenaire. Oubliez l’implicite, un sourire dans les yeux et un « ça me fait tellement plaisir que tu sois venu me chercher ce soir ! » rend à ce trajet son statut de « preuve d’amour » et non de simple habitude.


Pratiquer la surprise

Qu’est-ce que l’ennui ? C’est un espace ou tout est prévisible. Heureusement, vous êtes un être unique et complexe qui a une infinité de possibilités. Et même s’il vous connait, votre partenaire (comme vous-même) avez encore beaucoup à découvrir, montrez le lui ! Le jeu de la surprise peut se pratiquer en petit comme en grand, la seule limite est de savoir cerner les limites de la bonne surprise… Recevoir des fleurs livrées au bureau avec un petit message personnalisé peut faire rire certains hommes, et devenir une insulte à leur virilité pour d’autres, plaire à certaines femmes ou les embarrasser au plus haut point. A vous de faire en fonction de la façon de voir le monde de votre partenaire (et non pas de ce qui VOUS aurait plu).

VOUS NE SAVEZ PAS PAR OÙ COMMENCER POUR SAUVER OU RELANCER VOTRE COUPLE... C'EST PAR ICI QUE CELA SE PASSE 😊




1 vue0 commentaire